Divertissement : quand les Russes jouent aux soldats

En Russie, le thème militaire est à la mode. Des lieux à Moscou proposent ainsi aux Russes de jouer aux soldats le temps d’une soirée.

De l’ouverture en 2015 du Parc "Patriot" dans la banlieue de Moscou au lancement en 2016 de la marque de vêtements "Armia Rossii" du Ministère russe de la Défense, de la sortie en décembre 2016 du film Les 28 hommes de Panfilov célébrant les prouesses martiales des défenseurs de Moscou à la récente proposition du gouvernement de Crimée de transformer le célèbre festival de musique électronique kaZantip en une manifestation "militaro-patriotique", le thème militaire est à la mode ces dernières années à Moscou.

Certains n’ont pas attendu ce récent engouement pour proposer au public des divertissements à thème militaire permettant de goûter, l’espace d’un instant, à la vie d’un soldat russe, puis de s’en retourner tranquillement chez soi sans passer par la caserne.

Piloter un Sukhoi-27 à Moscou

Rien d’extraordinaire à première vue dans le restaurant Aviator Klub : cuisine européenne et décoration à thème militaire, salle de banquet et karaoké. Mais Aviator-Klub est un restaurant construit autour d’une attraction centrale : un simulateur de vol complet, créé en 2009 par Mikhaïl Kozhevnikov, ancien navigateur dans l’armée de l’air russe. Le simulateur reproduit fidèlement la cabine d’un chasseur Sukhoi-27 et toute la complexité du pilotage d’un avion de chasse moderne.

th_2.jpg
Crédit
Aviator-Klub

th_5.jpg
Simulateur d’un chasseur Sukhoi-27
.

Equipé d’une combinaison spécialisée, accompagné à la radio par un moniteur, le visiteur est installé après une brève séance de théorie dans la cabine du simulateur, et apprendra à décoller, exécuter quelques figures de voltige, atteindre sa cible, puis le plus difficile : se poser sans encombres. Pour les habitués, le simulateur comprend aussi des programmes complexes : vol par mauvais temps, sans visibilité…

"Nous avons beaucoup de visiteurs qui ont déjà piloté autrefois, ils viennent et se souviennent. […] Et quand ils parviennent à retrouver l’aérodrome par mauvais temps et à poser leur avion, ils sortent du simulateur avec un grand sourire, ils sont heureux de s’être souvenus de tout !" raconte fièrement Mikhaïl.
"98% de nos clients reviennent. Dès que l’on a goûté au vol, on veut toujours réessayer… surtout ceux qui se sont écrasés à l’atterrissage !".

Tirer à la kalachnikov

Beaucoup de sociétés proposent de s’essayer au maniement de l’arme emblématique de l’armée russe dans la banlieue de Moscou, mais le club Labirint
a l’avantage d’être situé en plein centre, à quelques minutes du métro Kievskaïa. Il se situe dans l’ancienne usine de bière Badaïevski, un superbe bâtiment de style industriel construit en 1895.

Le club de tir est installé dans les anciennes caves de fermentation, au cœur d’un dédale de tunnels en brique, dans lesquels les visiteurs peuvent s’adonner à plusieurs entraînements à thème martial : lancer de couteaux, de hachettes, tir à l’arc et à l’arbalète… simulateur de vol, et surtout, une galerie de tir dans laquelle un instructeur vous enseignera le maniement du fusil d’assaut AK-47, plus connu sous le nom de son illustre inventeur: Kalachnikov.

th_3.jpg
Crédit
Club Labirint

"Nos clients sont la plupart du temps des gens n’ayant jamais tenu une arme à feu et qui veulent essayer pour la première fois. Il y a aussi beaucoup d’étrangers qui veulent un souvenir fort de la Russie. Les gens viennent en petit groupe, à trois ou quatre, passer la soirée et se distraire : c’est une bonne alternative au bowling ou au billard", explique Igor Fedioukhine, administrateur du club.

0


0
Login or register to post comments