Deux bombardiers russes interceptés au large du Touquet

0

Deux bombardiers lourds russes, TU-160, volant à moins de cent kilomètres du Touquet ont été interceptés, le 17 février, par deux chasseurs français et deux Typhoons anglais. L’information a été très discrètement mise en ligne sur le site de l’Armée de l’air, indique le quotidien La Voix du Nord.

À 15 h, les Russes s’engagent dans le canal de la Manche. La Royal Air Force fait immédiatement décoller deux Eurofighter Typhoon. L’alerte est sérieuse. Depuis quelques mois, les Russes jouent à faire voler des TU-95, un monstrueux bombardier à hélices, près des côtes. Mais cette fois, il s’agit de 2 TU-160, des bombardiers volant à deux fois la vitesse du son conçus pour emporter 12 à 25 missiles à charges nucléaires, chacun.

Il s'agit d'une démonstration de force de la part de Moscou estime Tatiana Kastouéva-Jean, responsable du Centre Russie-NEI (Nouveaux Etats indépendants) à l'Institut français des relations internationales : «Le message est double, à mon sens : une démonstration de la nouvelle puissance retrouvée des forces armées russes et un test des capacités de réponse de l'Otan. Pour les pays occidentaux, ce sont des piqûres de rappel de cette nouvelle puissance russe», explique-t-elle au journal français.

Diplomatiquement, l’Armée de l’air parle « d’une mission d’entraînement » des TU-160 dans son communiqué de presse. Côté belge, le général Frederik Vansina, qui dirige l’Armée de l’air belge, s’est ému de l’incident, la semaine dernière. « Je ne pense pas que le Belge moyen sache que des bombardiers russes sont en permanence dans notre voisinage, a-t-il expliqué au De Standaard, un quotidien flamand.

0


0
Login or register to post comments