Des femmes russes font tomber le Mur des Clichés

Le Mur des Clichés est un film tourné par des femmes, sur des femmes et avec des femmes. Le sujet : montrer leur réussite à travers le parcours personnel et professionnel de quatre Russes. Des itinéraires qui mettent à mal les stéréotypes.

russie-femme-russe-travail-cliche-stereotype-france-artiste
Photo: RYBB PRESS

Yasmina Beddou et Ruby Bird, la quarantaine, féministes, sont deux créatives pleines de vitalité qui travaillent ensemble depuis toujours. Venant d’univers totalement différents, elles ont appris le journalisme « sur le terrain », en multipliant les expériences autant sur le web qu’à la télévision, avant de décider de mettre en image ce qu’elles savaient faire en écriture.

Attachées à leur indépendance, elles ont également appris "sur le tas" à faire des films en fréquentant des professionnels dans les réseaux alternatifs (associations, clubs). Elles ont ainsi pu faire des premiers films expérimentaux avant de se lancer dans ce projet le Mur des Clichés. Excepté pour le montage qu’elles confient à « un vrai » monteur, une autre femme, Yasmina Beddou et Ruby Bird sont les seules maîtres à bord.

Aujourd’hui la Russie: Qu’avez-vous voulu montrer avec votre film ?

Yasmina Beddou et Ruby Bird : Nous subissons beaucoup de clichés en tant que femme. Que cela soit à travers les médias, les films ou l’influence de la société, nous sommes globalisées. Cela signifie que nous devons répondre à notre appartenance sociale, mentalement, physiquement et intellectuellement. Par exemple, l’ouvrière doit avoir tel look, une politicienne doit avoir tel langage, tel style vestimentaire, telle attitude. Lorsque l’on parle à des femmes et qu’on leur demande d’évoquer leur parcours, systématiquement elles abordent ces sujets et ces carcans dans lesquels on les enferme.

Par ailleurs, on parle beaucoup de la femme battue, de la femme qui souffre, mais on ne parle jamais des femmes qui se battent et qui gagnent. La souffrance de la femme est un business et nous avons voulu montrer les autres, celles qui réussissent, car leur message est aussi fort.

Le choix de faire parler des femmes russes n’est pas anodin, puisqu’elles sont elles-mêmes, à cause de leur nationalité, pétries de clichés et de stéréotypes en France.

LE MUR DES CLICHES (The Wall of Clichés) from Yasmina BEDDOU on Vimeo.

ALR : Qui sont les femmes russes du film ?

Yasmina Beddou et Ruby Bird : Comme nous adorons travailler sur la culture, nous avons choisi des femmes artistes. Nous avons prospecté pour en trouver dans la diaspora russe, avec des personnalités charismatiques et un certain niveau social. C’était un facteur important car il fallait des personnes avec suffisamment de recul pour ne pas tomber dans des clichés en évoquant l’immigration, et le rapport entre la France et la Russie.

Une femme âgée, maquilleuse internationale pour les plus grands dans le domaine du luxe, et toujours en activité, sert de fil conducteur tout au long du documentaire. Elle évoque l’URSS, la Russie et sa condition actuelle en France. Elle parle de la situation de la femme dans la société russe, du fait qu’elle a eu des droits "dès le départ" pendant l’URSS, et l’évolution de sa condition depuis la chute du mur.

Ses propos sont illustrés par trois autres portraits. Une rousse, une brune, une blonde. Celui d’une actrice qui évoque sa vie entre Paris et Saint-Pétersbourg, les difficultés qu’elle rencontre dans son métier à cause du sexisme, et sa volonté de garder ses valeurs. Un mannequin devenu styliste, et une jeune chanteuse qui se confrontait aux « fils et filles de… » à Moscou, avant de percer en France.

ALR: Allez-vous continuer ce travail avec d’autres nationalités ?

Yasmina Beddou et Ruby Bird : Les femmes russes n’étaient pas notre premier choix. Dans un premier temps, nous avons essayé de travailler sur la culture arabe avec des profils très intéressants de femmes. Malheureusement les maisons de production et les chaînes de télévision étaient peu réceptives, voire réticentes. Nous avons donc décidé de changer de culture et nous nous sommes attaquées à la Russie. Bien sûr, nous aimerions continuer ce travail avec des femmes d’autres nationalités, comme les Arabes.

ALR : Où voir le Mur des Clichés ?

Yasmina Beddou et Ruby Bird : Le film est parti cet automne aux Etats-Unis, où les producteurs et télévisions étaient intéressés. Il devrait néanmoins être diffusé dans la salle de cinéma de la Maison de la culture russe cet hiver. Il sera également présent au festival du cinéma russe en Bretagne en attendant que les chaînes de télévision françaises et autres maisons de production s’y intéressent.

Par ailleurs, le Mur des Clichés est tourné en langue russe avec une version sous-titrée en français et une version sous-titrée en anglais, il est donc facilement exportable.

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook et Twitter

0


0
Portrait de Milla

Le sujet est intéressant et j'aimerais beaucoup voir le film dans son intégralité. Vivement que ça passe sur des chaînes françaises. Merci de nous avertir quand il y aura une diffusion.



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires