Des cinémas "drive-in" apparaissent en Russie en raison du confinement

En Russie, dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les premiers cinémas drive-in ont ouvert à Kaliningrad et à Novossibirsk.

D’après les données officielles, en Russie, la projection commerciale de films a repris le 8 mai. Comme le note le journal russe RBC, ce ne sont que les salles de cinéma drive-in qui ont pu ouvrir, la version en plein air où le spectateur regarde un film depuis sa voiture. Ce format était extrêmement populaire aux États-Unis avant et après la Seconde Guerre mondiale

"La garde de nuit" à Kaliningrad a été le premier cinéma qui ouvrir en mai. Selon un porte-parole du réseau de cinémas "Lumen Film", le cinéma drive-in a reçu l'autorisation d'ouvrir de la part du gouvernement de la région de Kaliningrad. Pour la première séance, le cinéma a vendu 98 tickets pour un montant total de 44 mille roubles (570 euros). Selon les règles, les frais sont facturés par voiture quel que soit le nombre de passagers, mais pour le moment, il s’agit d’une recette record pour une séance.

"La fin du monde pour l'industrie du Cinéma"

Outre le cinéma drive-in, le réseau "Lumen Film" dispose de neuf salles de cinéma de format classique (traditionnelles), toutes fermées depuis longtemps. Pour payer le loyer et les salaires des employés, le propriétaire du réseau Pavel Ponikarovsky a organisé dans ces salles un atelier de couture de masques médicaux.

En 2019, les recettes au guichet avaient rapporté 20 millions de roubles (260 000 euros), la vente de masques et la recette des entrées dans les salles de cinéma drive-in ne compensent qu'une petite partie des pertes.

A Novossibirsk, le cinéma drive-in "Skyline Cinema" a lancé sa première séance le 13 mai. 13 voitures ont assisté à la séance, la recette des entrées s’est élevée à 6 mille roubles (78 euros). Le représentant du réseau a noté que la direction de "Skyline Cinema" n'avait pas encore pris de décision finale sur la reprise de la distribution des films à part entière, et que le cinéma drive-in pourrait cesser.

Le président de l'Association des cinémas Oleg Berezin a prévenu qu’en Russie tous les cinémas ne pourraient ouvrir que lors de la troisième étape du plan de déconfinement. Selon lui, si les cinémas n'ouvrent pas avant septembre, leurs pertes totales seront de 50 milliards de roubles (650 millions d’euros). A son avis, il s'agit "de tous les signes de la fin du monde pour l'industrie".

En raison de la pandémie, le ministère de la culture a demandé aux salles de cinéma de suspendre leur travail à partir du mois de mars, plus tard les autorités russes les ont obligé à fermer. Le 11 mai, le président russe Vladimir Poutine a annoncé la fin de la période chômée, introduite comme une mesure de lutte contre la propagation du virus. Actuellement, ce sont les chefs des régions qui ont le pouvoir de décider d'un allégement des mesures restrictives.

Source : RBC

0


0
Login or register to post comments