Curieux souvenirs russes du Mondial 2018

Pour la Coupe du Monde 2018, des produits dérivés non officiels et complètement insolites ont été mis en vente en Russie, comme le montre le site internet russe izvestia.ru.

Des produits dérivés totalement farfelus ont été créés par des artisans et des prisonniers pour le mondial de football, certains sont vendus à des prix exorbitants quand d’autres sont classés "dangereux".

C’est le cas de bouteilles d'eau de 2,5 litres conçues sous la forme d'un ballon de football par Source Sainte (Святой источник), une marque d’eau minérale russe, qui se sont avérées être une loupe idéale, qui, sous les rayons du soleil, enflammaient tout ce qui se trouvaient autour d’elles. Auchan en Russie a ainsi annoncé la suspension de leur vente.

th_bouteille_eau.jpg
Bouteilles d'eau
Izvestia.ru

De drôles de sucettes

D'autres marchandises produites pour le championnat pourraient connaître le même destin que les bouteilles d’eau. Par exemple, des cornichons salés et marinés à la bière, posés sur des bâtonnets ont été présentés en avril comme l'une des options du menu street food football du festival gastronomique Welcome Cup Foodball 2018. Les créateurs ont argumenté que cette nourriture de restaurant est servie de telle manière qu'elle tient dans une seule main. Pas de chance, les cornichons sur bâtonnets ne sont pas dans la version finale du menu du festival qui se tient dans les villes accueillant la Coupe du Monde.

Après l’idée des cornichons salés sur bâtonnets, des sucettes ont été spécialement conçues pour les fans de football. Le commentateur sportif russe Vladimir Stoguienko a posté sur son compte twitter la photo d’une sucette à l'image de l'entraîneur de l'équipe nationale russe, Stanislav Tchertchessov.

th_Capture_decran_2018-07-02_a_11.09.00.jpg
Sucettes à l'image des joueurs de foot
Izvestia.ru

Sur Business FM, le Directeur de production des confiseries Rubis Cookies, Igor Rubanov, raconte comment une telle idée leur est venue : "pour la Coupe du Monde, nous avons pensé que des sucettes représentant des stars de football pourraient intéresser les supporters car tout le monde ne pourra pas les voir en direct, et garder un souvenir ressemblant à Ronaldo, Messi, Salah ou Akinfeev, est intéressant. Comme le championnat se passe en Russie, nous avons décidé de les fabriquer sous la forme de poupées russes. Nous avons commandé des dessins amusants des joueurs célèbres, et avons créé une équipe de 11 joueurs et un suppléant. Pour l’entraîneur, nous avons pris l'image de l’entraîneur de l'équipe nationale russe. A la pièce, elles valent de 80 à 150 roubles."

Avec un sifflet

Le bénéfice de ces produits pourrait être impressionnant étant donné que de novembre 2017 à avril 2018, les marchandises portant les symboles de la Coupe du Monde 2018 ont été achetées cinq fois plus souvent qu’avant. Et de mars à avril, le nombre de ces achats a augmenté de 2,1 fois, selon un sondage de la demande des consommateurs réalisée par l'opérateur de données fiscales.

"Ainsi, un grand nombre de matriochkas, badges et chapkas avec les symboles du championnat se vendent déjà en grand nombre", a déclaré le représentant de la fabrique de matriochka Shatura, Alexei Turukin. Notons que certains modèles de Matriochka peuvent coûter jusqu'à 5 000 roubles. Parmi ces matriochkas, celle avec un sifflet est devenue la plus connue.

L’entrepreneur Victor Augustov qui a produit ce souvenir répond aux attaques concernant le dessin suggestif du sifflet dans la bouche de l’arbitre : "Je ne sais pas à quoi vous pensez, mais c'est juste une matriochka avec un sifflet, il s’agit de l’arbitre. Le croquis a été fait par l’artiste Arkady Chaimov".

Plus tard, Augustov, a reconnu que l’image du sifflet est en effet équivoque mais accuse le personnel de l’usine qui a reproduit le dessin alors que le problème est plutôt dans le croquis initial.

Augustov souligne qu'il ne voulait pas insulter les joueurs de football en créant un objet vulgaire, du coup, ses matriochkas ne seront pas vendues dans les magasins officiels. Dans le même temps, le comité russe d'organisation du championnat n'interdira pas leur commerce puisqu'elles ne représentent pas les symboles de la Coupe du Monde.

C’est aussi le cas des produits créés par les prisonniers de la colonie pénitentiaire n°19 de Kazan qui ont fabriqué des ballons en bois à la suite d’une commande d’un entrepreneur pour la fabrication de souvenirs pour le mondial. Des prisonniers de la région de Samara ont également réalisés leur propre version des ballons, des loups Zabivaka et d'autres attributs de football en bois, en carton, en plastique et en papier. Le Service fédéral de l'exécution des peines (FSIN) n’a pas prévu de les mettre en vente, mais permet de les exposer.

Velours et cristal

Même à 5 000 roubles, aucune matriochka ne peut rivaliser en prix avec le ballon de souvenir Adidas que les fans peuvent acheter au Tsum, le grand magasin au centre de Moscou. Il est décoré d'un motif identique au ballon officiel du championnat, selon la technique artisanale de dorure de Khokhloma et incrusté de cristaux Swarovski. Il est recouvert d'un matériau high-tech à la texture veloutée et coûte la modique somme de 99 000 roubles (soit 1.330 euros).

Mais il est possible d’acheter un ballon en velours moins cher chez n’importe quel détaillant officiel de souvenirs de la coupe du monde-2018. Une peluche rouge-bleue avec le loup Zabivaka (la mascotte de la coupe du monde) ne coûtera que 1500 roubles (soit 20,5 euros).

th_loup.jpg
Le loup Zabivaka
Izvestia.ru

Souvenirs non officiels

Tous ces souvenirs ne sont en aucun cas des symboles officiels du championnat et utilisent uniquement des images du football. Pour l’utilisation des symboles officiels de championnat de foot sans l’accord de la FIFA, une amende allant jusqu’à 0,5 millions de roubles ou jusqu'à 15% des bénéfices, devra être payée par les fabricants et les détaillants.

Cela n’empêche pas les falsificateurs des souvenirs officiels et on trouve parfois des contrefaçons intéressantes de dessins industriels. Ainsi, en mars, les douanes de Khanty-Mansiysk ont confisqué un lot de tomates cerises d'Egypte empaquetés dans des caisses portant le logo de la Coupe du Monde 2018. Sous les tomates se cachaient de l'eau parfumée et des pantoufles FIFA !

0


0
Login or register to post comments