Crash Airbus: de grosses pertes à venir pour les voyagistes russes

0

Suite au crash de l'Airbus qui reliait Charm el-Cheikh à Saint-Petersbourg qui a causé la mort de ses 224 passagers, la Russie a décidé de suspendre tous ses vols avec l'Egypte, en attente d'une sécurité renforcée.

L'industrie du tourisme a commencé à estimer les pertes financières qui touchent l'une des principales destinations touristiques des Russes, et le Premier ministre Dmitri Medvedev a demandé dimanche à son vice président, Arkadi Dvorkovitch, de travailler sur un programme de soutien des tour-opérateurs.

Cet arrêt du trafic avec l'Egypte aggrave en effet la situation déjà difficile des voyagistes. En raison de la dévaluation du rouble, les demandes des voyages à l’étranger ont fortement diminué depuis le début de cette année. Seule l'Egypte avait montré une tendance à la hausse en mai / juin lorsque le rouble était remonté. Mais, en juillet-août, la nouvelle dévaluation du rouble a fait rechuter le nombre de touristes russes à Hurghada et Charm el-Cheikh. En Septembre, c'est la compagnie Transaero, au rôle clé dans le marché du tourisme russe, qui a commencé son agonie.

Aujourd’hui, les voyagistes perdent déjà de l'argent sur les vols envoyés actuellement à vide en Egypte pour ramener les touristes russes encore présents, estimés à 80 000. Cela devrait entraîner un coût de 10 millions de dollars.

De graves pertes menacent non seulement les tour-opérateurs, mais encore plus les petites compagnies propriétaires de leurs avions comme Pegas Fly (8 avions), Air Azur (11 avions), Metrojet (7 avions), etc...

L'hiver, l'Egypte est la destination la plus populaire habituellement pour les Russes. Et à ce jour, il y a peu d'alternative pour remplir les avions, car si les hôtels sont relativement bon marché en Thaïlande, par exemple, les vols sont plus longs et plus coûteux.
Source RBK

0


0
Login or register to post comments