Coupe du Monde 2018: l'organisation russe en difficulté

0

Alors que la Coupe des Confédérations approche à grands pas et que la Coupe du Monde est dans un an, les couacs se multiplient et ont de quoi inquiéter les autorités russes.

Début avril, seulement un tiers des tickets pour la Coupe des Confédérations ont été vendus, soit 211 745 places pour un total de 695 000. Si les locaux ne se pressent pas pour assister aux matchs, c’est également un problème pour les étrangers. Bien que ces derniers n’aient pas à obtenir un visa (on pense notamment aux Européens), la récente attaque terroriste dans le métro de Saint Saint-Pétersbourg ou l’image des hooligans à Marseille peuvent refroidir les ardeurs de certains.

D’un autre côté, se pose la question de la retransmission télévisuelle de la compétition. Jusqu’à présent, aucune chaîne russe n’a acquis les droits pour retransmettre la compétition en Russie. Un comble pour le pays organisateur.

Récemment, la FIFA a rejeté une offre conjointe de Channel 1, VGTRK et Match TV qui avaient pourtant diffusé la dernière compétition. Un désaccord qui concerne également la Coupe du Monde elle-même. Là encore, aucune chaîne Russe ne s’est portée candidate pour diffuser cet événement historique à la télévision. Les chaînes publiques ont ainsi refusé de payer 120 millions de dollars pour retransmettre la compétition, une somme trois fois supérieure au dernier montant déboursé pour retransmettre la Coupe du Monde au Brésil. Lors de cette même compétition, la FIFA avait signé le contrat de diffusion avec TV Globo huit ans avant la Coupe du Monde 2014. Imagine-t-on le peuple russe privé de sa propre Coupe du Monde à la TV ?

Plus généralement, c’est la liaison FIFA – Russie qui se trouve grippée...

La suite sur le site de Footballski.fr

0


0
Login or register to post comments