Corruption : les Russes n'ont pas confiance dans les hauts fonctionnaires

0

Les élites russes sont corrompues et tentent d'usurper le pouvoir, pour 42% des Russes interrogés par le Centre de sondage russe Levada.

Etonnamment, le niveau de confiance dans le président ne faiblit pas, Vladimir Poutine n’étant pas affecté par ces soupçons. Sa note d'approbation est même extrêmement élevée. 85% des Russes interrogés approuvent Poutine. En Juin dernier, sa cote de confiance a atteint un sommet puisqu’il était soutenu par 89% des Russes.

Cette confiance ne se prolonge pas à la bureaucratie et aux fonctionnaires : le gouvernement, le parlement, le bureau du procureur, les tribunaux et les autorités locales ne sont approuvés que par moins de la moitié des personnes interrogées.

Les Russes ne créent aucun lien entre le niveau de corruption dans le pays et les activités du président, explique le directeur adjoint du Centre Levada, Alexei Grazhdankin.

"Le président n’est pas considérée comme faisant partie du système du pouvoir en Russie, mais comme une sorte de superstructure sur les institutions au pouvoir, il n’est donc pas associé à la corruption qui frappe la chaîne de commandement".

Pour 49% des sondés, Vladimir Poutine veut véritablement améliorer le bien-être de la population, mais il se heurte à la résistance de la bureaucratie, et à l’absence d'une bonne équipe.

Les Russes comprennent que la corruption doit être combattue, mais ils la perçoivent comme quelque chose d’indéracinable et non pas comme le mal principal dans les activités des autorités, explique Alexei Grazhdankin.

"L’important dans l'esprit des Russes est l'efficacité des autorités à résoudre le problème de la population. Si ces problèmes sont plus ou moins résolus, les gens sont prêts à pardonner et à fermer les yeux sur le niveau élevé de la corruption", conclut-il.
Source RBK

0


0
Login or register to post comments