"Comment nous avons construit le métro de Moscou"

Xavier Villetard et Anne Brunswic signent un superbe documentaire qui dévoile les témoignages des ouvriers chargés d'écrire en temps réel "l'histoire du métro de Moscou". Extrait.

russie-ouvrier-urss-metro-moscou
Une production .Mille et Une. Fims et Arte France

Au début des années 1930, Staline confie à Lazare Kaganovitch la tâche d'imaginer la nouvelle capitale de l'Union soviétique et du communisme. Moscou est encore « une bourgade asiatique boursouflée » et le métro occupe une place centrale dans ce projet.

Les ouvriers du métro, chapeautés par des brigades d'écrivains, sont chargés d'écrire en temps réel "l'histoire du métro de Moscou". Sur la base des écrits des ouvriers du métro restés en partie inédits, le film de Xavier Villetard et Anne Brunswic raconte la construction des premières lignes du plus beau métro du monde à la lumière de cette « grande utopie littéraire » laminée par les purges des années 1937-38.

Extrait :

C’est le plus beau des métros du monde, bâti dans l’euphorie d’un conte de fées. On convoque les meilleurs architectes, les meilleurs ingénieurs, les meilleurs sculpteurs. La mobilisation générale est décrétée chez les ouvriers. Chassés par la famine, les volontaires affluent de tous les coins de l’Union soviétique pour travailler sur le chantier. Le métro de Moscou est une oeuvre collective et totale qui mobilise tous les talents et l’ensemble des savoirs faire, du terrassier analphabète à l’écrivain de choc.

Car sous l’impulsion de Maxime Gorki, devenu une sorte de superintendant de la culture, c’est aussi le plus grand atelier d’écriture jamais entrepris. À son retour d’exil en 1932, il met en œuvre un principe qui lui est cher : l’histoire de la Révolution doit être racontée par ses véritables acteurs. Joseph Staline donne son aval. Les ouvriers devront écrire l’histoire du métro de Moscou en même temps qu’ils le construisent.

Réunis en deux gros volumes sous le titre « Histoire du métro de Moscou », les témoignages des héros paraissent en même temps que s’ébranlent les premières rames. L’inauguration du métro, le 15 mai 1935, se transforme en fête populaire et en triomphe personnel pour Staline. L’expression de « palais souterrains » est sur toutes les lèvres.

Si le métro, conçu pour être le plus beau fleuron du socialisme – le mythe même du soviétisme -, continue de rouler dans les sous-sols de la ville, « l’histoire du métro de Moscou » - cette utopie littéraire qui devait avoir « l’odeur du métro » et « faire parler les pierres » - n’a pas survécu à la mort de Maxime Gorki, le 14 juin 1936. Le film commence en 1937, en pleines purges, deux ans après l’inauguration de la première ligne de métro.

Au travers du récit de cette grande épopée, le film de Xavier Villetard et Anne Brunswic, coproduit par .Mille et Une. Films, et Arte France, nous plonge au coeur de la construction du communisme et de l’Homme nouveau au temps des premiers plans quinquennaux.

Le DVD du film est en vente sur le site de .Mille et Une.

Metro2.jpg
OUvriers du métro de Moscou
.Mille et Une.Fims

Retrouvez RUSSIE INFO sur Facebook et Twitter

0


0
Login or register to post comments