Carélie : une destination hivernale russe en vogue

A motoneige ou en traineau à chiens, les touristes sont de plus en plus nombreux à découvrir les terres sauvages du nord de la Russie. Une destination défrichée par notre partenaire, l’Agence Tsar Voyage.

Kiji en hiver

Qui pourrait penser devant ces vastes étendues de forêts enneigées, au calme et à la beauté envoutante, qu’elles furent le cadre de combats d’une violence inouïe lors de la Guerre d’Hiver.
La fureur de la seconde guerre mondiale a désormais quitté ces lieux qui, officiellement rattachés à l’URSS depuis 1940, ont longtemps figuré parmi les destinations touristiques favorites des citoyens soviétiques.

Le charme du Canada en Russie

Étroite bande de terre abritant plus de 60 000 lacs, l’isthme de Carélie est un paradis pour les amoureux de la nature qui y trouvent la pureté des éléments, air et eau, qui leur manquent tant en ville. Les pêcheurs en particulier ont fait la réputation de l’endroit.

Petrozavodsk, capitale régionale, sera le meilleur point de départ pour explorer la région. Vous pouvez vous y rendre en train de nuit de Moscou, départ quotidien à 19h55 ou de Saint-Pétersbourg à 22h01 et arriver le lendemain à 10h25 ou 06h50.
Cette destination qui monte est également desservie en avion aussi bien depuis Moscou et Saint-Pétersbourg que depuis l’Europe. De nombreux Européens y trouvent le charme de certains régions du Canada… mais beaucoup plus près de chez eux !

Les îles Kiji

L’architecture locale est très pittoresque. On y découvre de nombreux sites architecturaux monastères et églises russes, telle la célèbre église en bois de l'île de Kiji. La légende voudrait qu’elle ait été construite à la hache par un seul homme, sans utiliser de clous, et qu'une fois son travail achevé, il ait jeté sa hache dans le lac l'entourant, afin qu'aucune autre église de cette beauté ne puisse plus jamais être construite.

Pour une fois, la légende est assez proche de la réalité puisque les recherches montrent qu’en effet, l’essentiel du travail se faisait à la hache et avec un montage en tenons et mortaises qui évitaient les clous, chers, difficile à trouver et finalement peu résistants dans ces climats humides.

Kiji_Siamozero.JPG
Eglises en bois de Kiji
Tsar Voyages

En été, un hydroglisseur vous emmène à Kiji, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, et la promenade dans ce musée en plein air de l’architecture en bois est un enchantement, malgré les moustiques fort nombreux dans la région. Les randonneurs estivaux pourront également se rendre aux chutes d'eau de Kivatch ou l’on peut boire toute l'année l’eau de sources aux bienfaits reconnus.

Un tourisme écolo ou sportif

Mais la région semble trouver tout son potentiel avec l’arrivée de l’hiver. Les ballades en traîneaux à chiens dans ce cadre immaculé sont des moments de pure magie. Au retour, le traditionnel bania russe assure un formidable moment de détente où les plus courageux, après la chaleur de l’étuve, courront se rouler dans la neige ou se jeter dans une eau aussi glaciale que revigorante.

chiens_de_traineau.JPG
ballade en traîneaux à chiens
Tsar voyages

Les amateurs de ski de fond trouveront un domaine skiable exceptionnel avec des circuits tracés de grande qualité. La sélection olympique russe aime à s’y préparer aux grandes compétitions.

Mais depuis quatre ans, l’activité tendance est la motoneige. C’est l’occasion de se retrouver entre amis, par groupe de 4 à 12 personnes. Seul ou à deux sur l’engin, l’aventure peut commencer. Avant de parcourir les immenses forêts enneigées, un instructeur donne ses instructions pour la conduite et toute sécurité. Nul besoin d’être un champion de la conduite, quelques minutes suffisent à se familiariser avec la motoneige et la compétition n’est pas à l’ordre du jour.

Image of Guide du Routard Moscou, Saint-Pétersbourg 2010/2011
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number:
Price: EUR 14,95

Le froid n’est pas un handicap: des combinaisons isothermes, blousons et pantalons, gants et valenki (bottes en feutre) sont fournies et vous mettent à l’abri des rigueurs de l’hiver.

L’hébergement s’est adapté à l’arrivée de ces nombreux touristes avides de découvrir ces espaces nordiques. Des gites d’étapes au confort rustique mais suffisant, de petits hôtels de charme et des cottages en bois assurent une offre diversifiée. La plupart d’entre eux ont un bania et fournissent l’équipement pour la pêche à la truite arc-en-ciel, spécialité des lieux. On dit que personne n’est jamais revenu bredouille de cette pêche…

Avec notre partenaire:
5


5
Portrait de voltije
5

Jolis paysages de conte de fées, dommage qu'il y ait des motoneiges. L'éco-tourisme ça existe en Russie ? où ?



Portrait de vernon

ça existe partout mais malheureusement c'est peu référencé dans les agences de voyages...

de retour à samara, suivez le guide!



Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires