"Bed and Blinis"un hébergement original à Moscou

Depuis 7 ans, Sophie Perrelet a transformé son propre appartement en chambre d’hôte. Pour cette Franco-suisse, mariée à un Russe, Bed and Blinis est un pont entre l’Europe et la Russie.

russie-moscou-tourisme-hotel-voyage
Sophie Perrelet

Aujourd’hui la Russie : Comment avez-vous eu l’idée d’ouvrir une chambre d’hôte à Moscou ?

Sophie Perrelet : J’ai commencé en 2006 pour dépanner une connaissance qui a une agence de voyages, et souhaitait que j’accueille en demi-pension trois Françaises de passage à Moscou. J’avais demandé à une amie caucasienne de venir m’aider à préparer les repas et bien évidemment, nous avions fait à manger pour dix et cela m’avait demandé beaucoup de travail. Ensuite il y a eu d’autres voyageurs et j’ai finalement arrêté de proposer la demi-pension. Aujourd’hui, je loue une voire deux chambres l’été, et je propose un copieux petit-déjeuner, une connexion wifi, des conseils et un sourire !

Le prix est de 90 euros la nuit pour une chambre double. Les voyageurs partagent la salle de bain et les toilettes avec nous.

Pour ces gens, Bed and Blinis est un point de chute et d’accueil à Moscou. En moyenne, ils restent trois à quatre jours. D’avril à novembre, le taux d’occupation est environ de 90%, avec une baisse à 50% les mois de juillet et août, mais l’hiver, il est de l’ordre de 25%.

ALR : Qu’est ce qui vous plait dans cette aventure ?

S. P : En 7 ans, j’ai rencontré des gens extraordinaires. J’ai eu l’occasion d’accueillir des parents venus adopter un enfant mais aussi des touristes, des journalistes, des gens du spectacles ou d’autres venus pour des conférences…

Image of Guide Voir Moscou
Manufacturer: Hachette Tourisme
Part Number:
Price: EUR 21,95

C’est stimulant d’avoir chez soi des personnes qui arrivent avec un regard neuf, mais aussi des préjugés sur le pays. J’adore la Russie, j’ai ma propre vision du pays, des Russes et si je peux la partager avec eux, c’est toujours ça de pris. Je suis comme un pont entre l’Europe et la Russie, enfin c’est l’image que je me fais de ma petite entreprise. C’est un bel échange, une bouffée d’air frais.

ALR : Comment souhaitez-vous faire évoluer votre projet ?

S.P: Bed and Blinis n’est toutefois pas mon activité principale. A côté, je travaille dans la coopération de projets culturels au niveau international. J’aimerais pouvoir combiner les deux. Et pour cela, je cherche un nouvel appartement que j’aménagerai en chambres d’hôtes et dans lequel il y aurait aussi un espace culturel, une sorte de showroom artistique où seraient exposés des peintures, des sculptures ou des dessins d’artistes russes, français ou suisses. Ce serait idéal.

Plus d’information sur le site de Bed and Blinis
Contact : +7 (8) 910 402 93 17

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau ! Aujourd'hui la Russie est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments