«Paroles libres» de Khodorkovski: un livre militant sur le plus célèbre prisonnier de Russie

Un nouveau livre sur Mikhaïl Khodorkovski, l'ex-magnat du pétrole emprisonné depuis 2003 pour évasion fiscale et blanchissement d'argent, est paru le 14 septembre aux éditions Fayard. Sa publication en France est un acte militant autant pour ses sympathisants que pour son éditeur.

Mikhaïl Khodorkovski emprisonné depuis 2003

Traduction française du livre russe « Михаил Ходорковский, Статьи. Диалоги. Интервью », «Paroles libres» est un recueil d'articles, d'interviews de Mikhaïl Khodorkovski, et de correspondances avec trois auteurs russes, Boris Akounine, Ludmila Oulitskaïa, et Boris Strougatski.

Un livre pour militer

Cela faisait des années qu’Olivier Nora, P.D.G. des éditions Fayard, souhaitait obtenir les droits mondiaux d’un texte de Mikhaïl Khodorkovski.

«Cette publication en français est un acte militant de notre part. Olivier Nora souhaite que ce livre soit publié dans le plus de langues possible dans le monde et le passage par le français peut y aider», explique Mireille Barthélemy, responsable de la littérature étrangère chez Fayard.

En janvier dernier, en Russie, le jour de la présentation du livre à la presse, de nombreux intellectuels russes étaient présents pour apporter leur soutien à Mikhaïl Khodorkovski et à sa famille.

Parmi eux, le célèbre auteur de romans policiers et spécialiste du Japon, Boris Akounine. L’écrivain est une des personnalités russes les plus actives dans la lutte pour la libération de l'ancien homme d'affaires. Pour lui, ce livre a pour but d’afficher encore une fois sa solidarité et son soutien au prisonnier.

Image of Le prisonnier du silence : L'ascension et la chute de Mikhaïl Khodorkovski
Manufacturer: Calmann-Lévy
Part Number:
Price: EUR 19,90

Il explique à Aujourd’hui la Russie que «la société doit mener une pression incessante sur le Kremlin. C'est seulement de cette façon que les hommes politiques – et plus concrètement Poutine – comprendront que garder Khodorkovski en prison est beaucoup plus nuisible pour eux que de le délivrer

Et d’ajouter à part, «nous sommes devant deux choix, la voie d'une société ouverte, et l'autre une société où les décisions sont prises derrières les portes closes. Si la ligne du haut est finalement celle de Poutine, j'ai peur que la Russie connaisse un avenir triste et trouble

Rédemption d'un homme devenu « plus » éclairé ?

Dans ses entretiens épistolaires avec Boris Akounine et Ludmila Oulitskaïa - auteurs opposés au pouvoir actuel - le prisonnier politique confronte ses opinions sur la notion d'État en Russie comme sur la politique et le libéralisme.

Il en résulte ce livre où l'homme explique ses idées, ses erreurs de jugement et démontre qu'il est devenu un autre homme, plus éclairé.

En 2009, dans une lettre adressée à l'écrivain Ludmila Oulitskaïa, Mikhaïl Khodorkovski écrivait: «Je suis bien obligé de constater que la crise de 1998 a été la principale cause de mes orientations dans le domaine social et celui des affaires. Après cette épreuve (la crise) mes priorités ont changé. Je ne pouvais plus être seulement un « directeur »

Déjà en août 2005, dans l'article publié dans Védomosti, il expliquait son «virage à gauche». « La division gauche-droite qui nous est actuellement imposée, est erronée», disait-il en expliquant que les mouvements de gauche doivent aussi avoir leur place au gouvernement pour réussir la mise en place d'institutions démocratiques en Russie.

Frappé par “la transformation spirituelle” de l'ancien homme d'affaires, Boris Akounine confie: «Je suis absolument persuadé que M. Khodorkovski est la personnalité la plus brillante et intéressante dans la Russie moderne

30 000 exemplaires déjà vendus en Russie

Les répercussions en Russie de l'affaire Ioukos, que l’écrivain appelle «la page la plus honteuse de la justice post-soviétique» ont été telles, qu’il est aujourd’hui difficile de mesurer l’impact de ce livre auprès de la population.

Au départ, si les libraires russes ont été réticents à le vendre, les lecteurs, eux, l’attendaient.
Sergey Rubis, directeur éditorial de Eksmo, la maison d'édition du livre russe, avait bien compris l’intérêt des Russes pour l'histoire de Khodorkovski. Il ne s’est pas trompé, et pour preuve, 30 000 exemplaires du livre ont été vendus en 10 mois.

Les recettes des ventes en Russie sont reversées à un lycée pour familles défavorisées, fondé par Mikhaïl Khodorkovski en 1994 et toujours dirigé par ses parents.

Tous les articles sur Khodorkovski

Retrouvez Aujourd'hui la Russie sur Facebook

Nouveau : ALR est aussi sur Twitter

0


0
Login or register to post comments